Précédente Accueil Remonter Suivante

 

Freinage : disques/patins ?

 

Mon quotidien, c'est le gravel ou/et l'urbain.

Avec mon vtt équipé de pneus Country ROCK de 44 mm.

Comme je roule seul, ma priorité n'est pas le poids mais la possibilité de pouvoir passer partout d'une façon assez confortable (rendement et chocs).

Le freinage à disques représente vraiment la meilleure solution.

C'est très efficace.

Les jantes ne sont pas utilisées.

L'entretien est certes un peu plus compliqué pour les purges (1 an, rien d'obligatoire ?).

Le changement des plaquettes est très facile.

La pratique est comme pour les motos. On freine fort à la fin.

 

Sur la route, j'utilise encore le freinage à patins avec mes deux vélos.

Le problème du renouvellement ne se pose pas.

Par le passé, les sorties se faisaient en groupe dans des pelotons cyclos FFvélo.

Le freinage est très satisfaisant dans la région parisienne.

Le poids est certes important mais j'utilise régulièrement un vélo de 7 kg et l'autre de 8,6 kg.

Dans les côtes, je n'ai jamais ressenti un très gros handicap avec un surpoids d'1,6 kg !

 

Il y a quelques temps, j'avais utilisé mon VTT carbone avec des pneus très fins.

En groupe, ça allait mais les braquets n'étaient pas vraiment adaptés pour les vitesses supérieures à 27 à l'heure.

Le poids de 10 kg était quand même handicapant.

Le problème se posait également pour les différences freinage disques/patins dans le groupe dans une descente.

 

Daniel CLERC - 25-02-2020

 

 

 

Précédente Accueil Remonter Suivante