Précédente Accueil Remonter Suivante

Présence humaine

 

 

Présence humaine sans les inconvénients !

Lors des sorties VTC et/ou urbaine, la présence humaine ne manque pas.

Il faut ouvrir son esprit.

Il faut choisir les jours, les heures et la météo.

Les centre-ville sont toujours des lieux privilégiés.

Les automobilistes, enfermés dans leur voiture, n'existent pas vraiment.

Les piétons et les cyclistes se côtoient.

Les cyclistes, relativement rares, attirent l'attention.

Dans les parcs ou près de l'eau, on retrouve également tous les sportifs qui se mêlent aux promeneurs.

Dans les lieux très touristiques (Versailles ou Paris), il y a la présence des touristes. On ressent, quand ils ne sont pas trop fatigués, un moment intense chez eux.

Quand je suis marcheur, le croisement avec l'autre (avec l'échange du regard) est plutôt ressenti comme un moment de gêne.

A vélo c'est très différent !

Le cycliste est dans l'action. Son corps fonctionne avec toutes les répercutions positives sur son psychisme.

Le déplacement étant plus rapide, l'approche puis le croisement avec l'autre sont des instants beaucoup plus brefs.

La présence humaine est bien perçue.

 

Dans le virtuel :

Quand je ne fais pas de vélo, je pratique le tennis de table sur la PS3.

Je m'entraine avec des joueurs virtuels.

Je connais bien leur façon de jouer.

Au dernier niveau, ils sont redoutables !

Sur la PS4 :

Assassin's Creed Unity : Paris sous la Révolution

Je me sers de la partie commencée par mon fils :

 

Le mot "extraordinaire" n'est pas galvaudé.

Les développeurs devraient offrir un mode exploration aux personnes qui ne veulent pas jouer.

 

Daniel Clerc

 

Précédente Accueil Remonter Suivante