Précédente Accueil Remonter Suivante

Pression

 

Sur route, c'est 7 bars.

A VTC, c'est différent.

J'avais gonflé mes pneus à 4,5 bars en prévision d'une sortie urbaine roulante.

Dans la vallée de la Seine, après l'écluse d'Evry, j'ai remonté le coteau en direction de la forêt de Sénart (circuit 359).

Un moment, j'ai quitté le bitume pour les chemins.

La pression élevée des pneus rendait mon vélo très inconfortable, voir insupportable.

Je me suis arrêté et j'ai dégonflé les pneus. Au jugé. (En vérifiant au retour, c'était 2 bars).

Mon vélo a changé radicalement de comportement.

La direction est devenue plus imprécise.

Par contre, les pneus encaissaient les irrégularités du chemin.

Le rendement sur les chemins est toujours relatif : un compromis entre le confort et l'adhérence.

Donc, un vélo qui était vraiment très différent au niveau du ressenti.

Surement beaucoup plus que de changer de diamètre de roues (26 pouces -> 27 1/2 ou 29) !

Et pour un coût égal à 0 euro...

 

Précédente Accueil Remonter Suivante