Précédente Accueil Remonter Suivante

Généralisation des panneaux ?

Des millions de panneaux et poteaux inutiles

 

Symbole : piste cyclable vers l'Ecole Polytechnique

 

Arte X:enius : La réalité est-elle bien réelle ?

Piste cyclable vers l'Ecole Polytechnique

2° exemple

3° exemple

Panneaux absurdes

Des exemples à suivre

 

Arte X:enius : La réalité est-elle bien réelle ?

La réalité est-elle bien réelle ?

Notre système visuel sélectionne les informations que notre attention juge importante.

Autrement dit, si on n'est pas concentré sur quelque chose, on ne le voit pas.

Notre cerveau, est non seulement très sélectif, mais il peut nous faire croire des choses que nous n'avons pas vu.

Voir ou ne pas voir, c'est le cerveau qui prend la décision.

Les informations visuelles ayant besoin de quelques millisecondes pour passer de l'œil au cerveau, le cerveau anticipe. un mécanisme nécessaire quand il faut agir très vite (sport/conduite).

Le cerveau étouffe certaines informations car les images seraient floues et donneraient le tournis.

Le cerveau passe l'information sous silence car elle ne lui sert à rien.

X:enius/Arte

Piste cyclable vers L'Ecole Polytechnique

A chaque intersection (6 rues désertes), il y a 2 panneaux :

Fin de piste cyclable (avec pied à terre) - Début de piste cyclable...

Dans la réalité, aux intersections, les cyclistes observent les possibles véhicules.

Ils ne tiennent absolument pas compte des panneaux.

2° exemple

Contexte : routes locales - une intersection en T

Entrée/sortie du parc de l'Orge - Petit parking - piétons Vallée de l'Orge (pont) - Camping de Villiers à proximité.

21 panneaux

Point du vue des décideurs : lieu important = aménagement maximum.

Pour les usagers, essentiellement des Villiérains, des panneaux non-vu (voir article X:enius ci-dessus).

Aberrations

Panneau passage pour piéton :

"informer" les usagers qu'il y a un passage piéton alors que c'est leur lieu habituel et que les bandes blanches sont vraiment visibles...

Panneau ralentisseur (dos d'âne) :

Des contraintes sont installées et ensuite des panneaux sont rajoutés pour avertir du danger de ces contraintes...

3° exemple

Un espace partagé piétons/cyclistes artificiel

Distance de l'aménagement : 30 m...

4 barrières inutiles et nuisibles... (danger potentiel cycliste/piéton...)

4 panneaux entrée et sortie "espace partagé", un panneau "Zone 30" que personne ne voit (voir émission X:enius ci dessous).

Avec les poteaux qui vont avec...

 

Sur les routes, des panneaux de limitation de vitesse partout...

 

Panneaux absurdes

 

Panneaux absurdes

 

Les plaques sont des contraintes archaïques. Il y a donc des panneaux qui informent de leur présence dangereuse.

Il faut raisonner de la même façon pour les poteaux... et mettre des panneaux "attention présence de poteaux"...

Pour finir, je vous donne une idée

de panneau supplémentaire vraiment indispensable !?

 

Des exemples à suivre

En Suisse, juste l'essentiel pour les panneaux.

 

Précédente Accueil Remonter Suivante