Précédente Accueil Remonter Suivante

 

Photographe à vélo

 Evolution du matériel et des comportements

 

 

 La particularité de beaucoup de mes reportages, c’est qu’ils sont réalisés à vélo !

 

Je roule avec les autres cyclotouristes à 27 à l’heure !

L'objectif, c'est de saisir les instants de vie parmi les cyclistes.

 

Il y a plusieurs difficultés :

- une main tient le guidon (équilibre/freinage) - la deuxième utilise l'appareil - la troisième : j'en ai pas !

- l’horizontalité,

- le déplacement de mon vélo, des paysages, des cyclistes...

- la manipulation avec des gants d’hiver,

- la sortie et la rentrée de l’appareil dans le sac,

- la fatigue du cycliste-photographe,

– les dangers de la route.

 

Il faut, comme toujours :

- varier les angles de prises de vue,

- se servir de la lumière et des ombres,

- saisir les objets qui jalonnent la route : arbres, haies, ponts, bâtisses, mobilier urbain pour donner des points d'accroche à l'intérieur des photos,

- que les cyclistes soient bien disposés dans la photo (pas de zone vide - répartition en triangle ou en ligne).

 

Matériel : compact obligatoire avec visée sur écran.

Lors de mes reportages, je fais entre 300 et 600 photos (sortie du matin ou de la journée).

A cause de tous les facteurs que j'ai décrit plus haut, il me reste 50% de photos que je peux intégrer dans mon reportage.

Sur l'ordinateur, si besoin, je corrige le cadrage, la luminosité, le contraste, les perspectives, la netteté.

Je modifie, également, la chronologie puis je fais la renumérotation des photos. Je redimensionne toutes les photos.

Pour finir, j'intègre tout le reportage sur mon site et je le mets en ligne.

 

Daniel Clerc

 

Précédente Accueil Remonter Suivante