Accueil Remonter Suivante

 

Papier / Internet

 Evolution des supports pour les photographies

 Destination des photos

 

Labo Noir & Blanc

Labo couleurs

Diapositives

Numérique

Internet

 

 

 Labo Noir & Blanc

Quand j'étais adolescent, je pratiquais la photo en noir & blanc.

J'agrandissais mes photos moi-même.

Et comme j'en faisais beaucoup, les séances dans la chambre noire duraient souvent plusieurs heures.

Parfois des samedis entiers.

1970 : labo avec un Durst M300

Souvenirs :

l'apparition de l'image dans le révélateur...

l'utilisation des mains, sous l'agrandisseur, au moment de l'exposition pour éclaircir afin de faire apparaître des détails...

Au début, j'utilisais différents papiers avec des contrastes différents : nombreuses boîtes !

Un jour, est apparue une cellule qui simplifiait la mesure de la lumière : fin des bandes tests.

Les papiers multigrade m'ont simplifié la vie et le stockage : utilisation de filtres pour le contraste.

Je me souviens de cette époque comme une période très créative...

... mais les longues heures dans le noir vécues comme une grande contrainte.

 Labo couleurs

La progression de la technologie m'a permis de me lancer dans l'agrandissement couleurs...

1974 : un agrandisseur DURST M 601 avec tête couleurs et analyseur.

Au début, c'était l'agrandissement à partir de négatifs.

Mission impossible : trop de contraintes pour un résultat aléatoire au niveau des couleurs...

Et puis est venue la technologie du  CibaChrome.

J'agrandissais les diapositives. Les couleurs étaient faciles à mettre en œuvre. La durée d'exposition également.

Le développement (pour des amateurs) était réalisable.

Je faisais 2 photos par séance !

Cette expérience du labo a été intéressante. Mais, à l'usage, c'était trop contraignant. Abandon.

 Diapositives

Comme beaucoup de photographes, je me suis consacré à la diapositive. Les boîtes s'empilaient !

Les meilleures photos, je les faisais agrandir par un labo professionnel et elles finissaient dans un bel album !

J'ai acheté un projecteur Rollei qui permettait de faire des montages avec des fondu-enchainés.

Du matériel très cher pour une utilisation très faible...

 Numérique

L'informatique est arrivée. Apple II puis Macintosh et enfin PC.

J'ai connu toutes les versions de Photoshop !

J'ai acquis une imprimante A3 et un scanner Canon. Tout est devenu assez facile et rapide.

Beaucoup de plaisir à faire de A à Z la production de photos.

Mais, au bout du compte, pas grand monde regardait mes photos (amis, famille, connaissances...).

Elles dormaient dans des boîtes ou dans des albums.

 Internet

Je me suis équipé avec un scanner de qualité & automatique (panier) pour numériser toutes mes diapos afin de réaliser un site internet.

Une fois le travail terminé, je l'ai revendu.

Mon aventure avec mon site a pu commencer !

La destination de mes photos n'est plus le support papier, ni la diapositive mais les écrans des internautes.

 

Daniel Clerc

 

 

Accueil Remonter Suivante