Précédente Accueil Remonter Suivante

 

Danger potentiel = aménagements contraignants ?

 

Le concept "danger potentiel" est inutile, injuste et nuisible.

Il est basé sur des peut-être. Il justifie, à tort, les actions des décideurs.

C'est une vision très centrée sur chaque problème.

Les responsables répertorient les lieux des dangers potentiels.

Ils réfléchissent aux aménagements à réaliser.

La sécurité est la priorité : ils veulent supprimer, dans la mesure du possible, tout risque d'accident.

Evolution 2017

 

Danger potentiel = aménagements

Inutile

Nuisible

Injuste

Partout la même logique

 

Danger potentiel = aménagements

 les croisements :

- le STOP qui privilégie la rue sans circulation, 4 STOP à un croisement, un STOP est associé à un ralentisseur

 passage pour piétons :

- plateau ralentisseur, poteaux, barrières

 école

- toute la panoplie avec plusieurs ralentisseurs

 centre ville

- toute la panoplie

 passage partagé piétons/cyclistes

- des barrières

 trottoirs

- des poteaux par centaines

 la circulation automobile

- la multiplication des STOP et ralentisseurs dans chaque rue

 une descente

- des chicanes, des ralentisseurs

Inutile

Le Conseil Général de l'Essonne a réalisé une piste cyclable qui relie la vallée de l'Orge à la vallée de la Seine.

Savigny - Viry Châtillon - Grigny - Ris Orangis. C'est vraiment très bien.

A l'entrée de Ris Orangis, la piste traverse une route dans une zone d'activités.

 Le raisonnement des aménageurs :

 protéger les cyclistes en faisant un aménagement dans la logique "danger potentiel".

Un grand plateau ralentisseur a été installé à cet endroit.

Mais :

- quand il n'y a pas de cycliste ou de piéton, le plateau est inutile puisqu'il n'y a pas de danger.

- quand un cycliste ou un piéton est sur la chaussée :

          -> le plateau ne protège rien,

          -> c'est le conducteur qui arrive qui est acteur de ses actes/responsabilité.

- le plateau ralentisseur est là tout le temps et gêne tous les usagers.

Au moment du reportage, il y a eu 1 cycliste et 1 piéton qui ont traversé. Il y a eu plus de 10 voitures.

Le cycliste a très vite évalué la situation (non présence de voiture) et il est passé sans s'arrêter. Pour le piéton, c'est la voiture qui s'est arrêtée.

Rappel :  les humains ont tous un cerveau.

Remarque : cette piste est très peu utilisée.

Nuisible

 Espace partagé piétons/cyclistes sur une piste cyclable.

 Longueur de l'aménagement : 30 m

Dans la logique danger potentiel entre un cycliste et un piéton...

Les responsables de l'aménagement ont mis 4 barrières avec des passages étroits pour bloquer les cyclistes.

Avec une multitude de panneaux...

Conséquences :

- une totale inutilité car le danger est nul, il n'y a presque jamais personne,

- une gêne continuelle pour tout le monde (Les usagers passent au plus court sur la terre),

- le passage entre les barrières est toujours délicat pour les (rares) cyclistes (cogner contre un poteau),

- une pollution de l'environnement,

- un équipement surdimensionné fait pour résister à un tank,

- et des coûts "astronomiques"...

Injuste

Le chauffard est là un centième de seconde dans l'espace/temps.

Mais il marque les esprits.

Les aménagements contraignants qui se généralisent et qui suivent la logique du danger potentiel pénalise tout le monde,

tout le temps et pour des générations.

Cela induit un sentiment d'incompréhension, de lassitude et d'injustice chez les usagers responsables.

Bien sûr, les embouteillages sont encore plus pénibles puisqu'ils immobilisent ou ralentissent le trafic.

La plupart des Français sont résignés face à tant de problèmes qui s'accumulent.

Certains ont une réaction violente en conduisant plus rapidement là où il n'y a pas de contrainte ou en ne respectant plus le code.

Les responsables ne peuvent plus continuer à ignorer ce problème qui est une véritable catastrophe pour la France.

 

Partout la même logique

 Chaque croisement est un danger potentiel.

Si on applique cette logique, tous les croisements doivent être stoppé.

C'est ce qui explique cette folie de la généralisation des STOP.

Pour limiter la vitesse dans les déplacements, les responsables privilégient la voie où le trafic est nul.

En centre ville, pour "plus" de sécurité, ils mettent 4 STOP...

 La circulation automobile est un danger potentiel

Si on applique cette logique, toutes les rues doivent être équipés en ralentisseurs.

C'est ce qui explique cette folie de la généralisation des ralentisseurs.

 

 Au abord des écoles, un maximum de ralentisseurs

 Les trottoirs avec des centaines de poteaux

Breuillet - Essonne  : Aménagement de 1400 m

260 poteaux (en cours de pose)...

Si l'aménagement se fait également de l'autre côté, plus de 500 poteaux...

 

Précédente Accueil Remonter Suivante