Précédente Accueil Remonter Suivante

Justice & Droit ?

Les aménagements contraignants archaïques à proximité des lieux "importants" ?

Contraintes proportionnelles à l'importance du lieu ?

La "grandeur" des principes ou des hommes et la "hauteur" des ralentisseurs sont-elles liées ?

 

4 questions... pour faire évoluer

Motif : nouveaux ralentisseurs très hauts  -  Symbole : Maison de Justice et du Droit

 

Reportage effectué en décembre 2016 à Villemoisson sur Orge (91). Agglomération : Cœur de l'Essonne

 

1 - Les aménagements contraignants archaïques

à proximité d'un lieu "important" doivent-ils exister ?

2 - Les contraintes doivent-elles être proportionnelles

à l'importance de ce lieu ?

Une rue comme les autres avec un trafic à certaines heures importants.

Piétons absents. La sécurité n'est pas en jeu.

Les responsables français ont fait le choix de pouvoir aménager des contraintes pour limiter la vitesse.

C'est un drame pour les usagers.

Rappel : les contraintes ne protègent pas les personnes.

Il y a 3 ralentisseurs dans un espace réduit.

La hauteur d'un des ralentisseurs est vraiment très importante. Un vrai danger pour les cyclistes.

Les victimes de ce choix dramatique : les innocents.

3 - La "grandeur" des principes ou des hommes

et la "hauteur" des ralentisseurs sont-elles liées ?

4 - Justice & Droit ?

Absurde !

Le droit aux déplacements dans des conditions acceptables

a été perdu en France.

L'abus de pouvoir de la société française tout entière en est l'une des causes.

Les conséquences des aménagements archaïques

 l'injustice, le stress, davantage de pollution, une sécurité illusoire et un coût astronomique

La réponse du Maire de Villemoisson

Bonjour Monsieur, Vous nous avez écrit à propos des ralentisseurs installés avenue de la Mare Tambour.

Sachez que cet aménagement a été réalisé en accord avec les habitants de la rue pour élargir les trottoirs afin de faciliter le passage des piétons et ralentir la circulation dans la rue.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

Le maire, F. CHOLLEY.

Spirale négative sans fin ?

 

Analyse du concept "ralentir la circulation" :

La France a choisi la solution des aménagements contraignants archaïques et la généralisation qui l'a accompagnée ces dernières années est une véritable catastrophe.

Les déplacements dans la plupart des communes sont devenus invivables et entraînent une souffrance permanente pour l'ensemble des usagers innocents.

Analyse de la démarche de la consultation des riverains :

Tous les habitants des villes n'ont jamais envie d'avoir des voitures dans leur rue.

Et ils trouvent toujours qu'elles vont trop vite.

Ils sont donc toujours d'accord pour intensifier au maximum les contraintes d'aménagements puisqu'on peut, malheureusement, le faire en France.

On constate que, souvent, dans les résidences privées, les contraintes sont encore plus dures...

Sous couvert de démocratie, elle permet de justifier l'action du maire.

Demander l'avis aux riverains n'est donc vraiment pas une bonne solution.

Au niveau des détails de cette lettre :

Vous n'avez pas répondu sur le ralentisseur hors norme.

Ralentisseurs hauts pour faciliter le passage des piétons : les très rares piétons sont-ils vraiment incapables de descendre d'un trottoir ?

Analyse des contraintes archaïques :

Ces nouveaux aménagements, comme tous les autres, sont très souvent contraires à la sécurité, ne protègent personne, provoquent un stress permanent pour des années.

Injuste parce que ceux sont les très nombreux usagers innocents qui en sont victimes : postiers, chauffeurs, livreurs, police/gendarmerie, artisans... et bien sûr les cyclistes.

Ils sont, eux, responsables de leurs actes en présence d'un piéton.

Le coût en est scandaleux !

      

 

Envisager le futur :

C'est à vous, responsables, d'avoir la démarche positive de l'intérêt de tous.

Prise de conscience indispensable de l'erreur du concept danger potentiel et des conséquences de la généralisation des contraintes : le stress et la pollution.

Et de la prise en compte, dès maintenant, des futures solutions vraiment efficaces : automatisation des limitations de vitesse dans les voitures et arrêt en présence d'un piéton.

 

-> Geler les projets !

 

Daniel Clerc (11/02/2017)

Bien sur, il y a des problèmes bien plus grave qui focalisent l'attention.

Face aux embouteillages, les contraintes des aménagements paraissent presque ridicules.

Mais cela concerne, d'une façon injuste, le quotidien de millions d'usagers plus ou moins affectés en raison des parcours.

Cette perte des droits à se déplacer dans des conditions acceptables n'a fait que reculer en France suite à cette généralisation des contraintes.

Elle s'est fait insidieusement, petit à petit, avec le leurre de la sécurité et du concept danger potentiel sous-jacent.

 

Les déplacements, dans la plupart des communes, sont devenus source de stress et de pollution d'une façon injuste et inutile, pour l'ensemble des usagers innocents.

 

 

Comment une société toute entière peut-elle se tromper à ce point ?

 

Analyse des choix d'aménagements en Europe.

 

Décisions politiques nécessaires !

 

 

Précédente Accueil Remonter Suivante