Précédente Accueil Remonter Suivante

Contraire à la sécurité

Sécurité illusoire

 

Un ralentisseur unique

Des ralentisseurs partout

Instant piéton

Des chicanes partout

Ralentisseurs très hauts

Ralentisseurs 15

Ralentisseur & STOP combinés

Bandes rugueuses sans espace

Ralentisseurs dans une descente

Bordure haute centrale

Poteaux

Plaques

STOP inutiles

Barrières

Voies rétrécies

Aménagements additionnels

Cyclistes "chassés" sur les grands axes

Conclusion

 

Les aménagements contraignants réduisent la vitesse,

mais ils sont souvent contraire à la sécurité...

 

Un ralentisseur unique

Un ralentisseur unique ne sert à rien. Les usagers retrouvent leur vitesse juste après.

La gêne inutile engendrée est permanente pendant des années.

Rappel : il n'y a pas de danger dans les rues désertes.

Des ralentisseurs partout

La limitation de vitesse est effective.

Il y a un détournement de l'attention vers ce qui est essentiel : l'instant piéton sur la chaussée.

Le stress engendré par la généralisation des contraintes n'est pas un facteur de sécurité.

L'instant piéton pas vraiment sécurisé

Penser que les piétons sont protégés par les ralentisseurs est une grossière erreur.

La protection des piétons n'existe pas vraiment.

Ce sont les conducteurs les seuls responsables.

Des chicanes partout

La limitation de vitesse est effective.

Leur multiplication a pour conséquence des déplacements insupportables pour les usagers.

Obliger les véhicules à changer de file à gauche puis à droite n'est jamais souhaitable en terme de sécurité.

Le passage étroit, avec croisement, est un instant très dangereux pour les cyclistes.

Ralentisseurs très hauts

La gêne occasionnée est très importante.

Le passage près du trottoir est très dangereux pour les cyclistes (nous avons eu un accident).

Efficacité très ponctuelle.

2016 : les ralentisseurs de l'exemple ont été modifiés.

Ralentisseurs 15

La gêne occasionnée est vraiment extrême.

Toujours l'escalade...

Ralentisseur & STOP combinés

La gêne occasionnée est vraiment insupportable.

Les deux roues passent par la voie de gauche ce qui est aberrant en terme de sécurité.

Il y a détournement de l'attention sur ce qui est essentiel : les dangers des autres usagers.

Bandes rugueuses sans espace

Les bandes rugueuses sont des solutions extrêmes "contre" les cyclistes.

Les responsables n'ont pas mis des espaces...

Ralentisseurs dans une descente

Les descentes, pour les cyclistes, sont des instants très délicats au niveau sécurité.

Rajouter un obstacle dangereux est une aberration.

Bordure haute centrale

Le danger est évident.

Poteaux

Un poteau est, pour les cyclistes, un obstacle dangereux.

Leur prolifération ne va pas dans le sens de la sécurité.

Plaques

Les plaques sont encore pire que les ralentisseurs... Les cyclistes passent à côté.

Au milieu, il y a le danger de la circulation. A droite, c'est souvent très étroit surtout avec des barrières.

Instants dangereux.

STOP inutiles

La généralisation des STOP inutiles...

En réaction, beaucoup d'usagers ne les respectent plus.

La conséquence : moins de sécurité.

Encore plus de répression pour faire respecter ?

Barrières

Quand la contrainte est trop forte, les usagers évitent la barrière par les côtés.

Avec, souvent, encore plus d'insécurité.

Voies rétrécies artificiellement avec un muret central

Il y a pire que les bandes rugueuses.

Ce sont les voies rétrécies artificiellement avec un muret central. 

Ce sont de vrais "couloirs de la mort" où les cyclistes sont pris pour des ralentisseurs,

car les dépassements sont pratiquement impossibles.

 Message d'un cycliste

Aménagements additionnels

Les "petits" aménagements additionnels qui alourdissent

dans de grandes proportions la pénibilité des cyclistes

car ils sont de plus en plus nombreux.

Aménagements additionnels

Cyclistes "chassés" sur les grands axes

Les cyclistes sont "chassés" sur les grands axes car il y a moins de contrainte.

C'est une aberration en terme de sécurité.

 

 panneaux inutiles

 

Conclusion

 

Généralisation des aménagements contraignants avec la logique du danger potentiel.

Au bout du compte, une non prise en compte de l'instant important : le piéton sur la chaussée.

Tous les usagers en sont les victimes. Sentiment d'injustice profond.

Ces aménagements sont, la plupart du temps, un facteur d'insécurité important.

 

Daniel Clerc

 

Inutile, injuste et nuisible          Les victimes ? 

   Exemples à suivre 

 

 

Précédente Accueil Remonter Suivante