Précédente Accueil Remonter Suivante

La France est malade de ses aménagements

Un exemple symbolique

Villiers sur Orge : plus petite commune de l'Essonne (superficie)

 

2016 : 30 ralentisseurs

Des STOP partout pour occasionner le maximum de contraintes.

Certains STOP associés à des ralentisseurs. Chicanes très nombreuses.

Des panneaux inutiles à foison...

Commune extrême... à cause de sa petite superficie ?

La plupart des communes de l'Essonne, dans le cadre de leur rénovation, ont suivi le même chemin.

2015 - Analyse des 5 nouveaux ralentisseurs

 

2014-2015 : Rénovation rue de la Résidence de la Seigneurie à Villiers sur Orge.

Dans la logique danger potentiel, 5 nouveaux ralentisseurs...

C'est une impasse. Pas de croisement. Des parkings en bout de la résidence. Trafic nul. Aucun danger.

Piétons sur la chaussée ?

Les habitants de la résidence avec un itinéraire voiture/domicile au plus court (1)

donc inutilité des parties hautes qui sont sensées protéger... (et qui ne protègent rien).

 

(1) Principe de la nature humaine : le moins d'efforts possible.

Une pensée pour les postiers et les chauffeurs de bus qui subissent ces aménagements inutiles, tous les jours, des centaines de fois.

01-2017 : A la même intersection en T : 21 panneaux... analyse

 Nous sommes dans une société en souffrance pour l'ensemble de ses transports.

Le fait qu'en 2016, des responsables persévèrent à rendre les déplacements artificiellement de plus en plus invivable est inacceptable.

Il faut qu'on arrête de penser en France : aménagements = contraintes.

La généralisation de ces contraintes est une catastrophe pour l'ensemble des usagers.

 

Daniel Clerc

 

Juste en face : un exemple "normal"

 

Précédente Accueil Remonter Suivante