Précédente Accueil Remonter Suivante

Numération - Opérations

 

addition_retenue_002

La numération & les opérations sont imbriquées

 

Préambule

Les représentations

Un exemple pour comprendre

 

Cœur de la numération

Nombre de doigts

Paquets

A l'envers !

Décodage

Dessiner les nombres

Ecrire les nombres

Position

Après !

Avant !

Combien de mots ?

trait=mot

Chiffres muets

Zéros

70 80 90

Milliards !

Puissances

Variables

 

 

 

 

Cœur des opérations

Additions dessinées

Découverte de la retenue

Complément à 10

Soustractions dessinées

Multiplications dessinées

Doubles

Moitiés

 

Les affichages

Conclusion

 

 

Vidéos

Photos CP

Photos CE1

 

 

Méthodologie en début de CP

 Préambule

 

Comme pour le lire/écrire, la numération et les opérations sont imbriquées. L'apprentissage de l'un sert à l'autre.

 

 

 les représentations et leurs questions

Pourquoi, après le nombre 9, on écrit dix avec le chiffre 1 et le chiffre 0 (10) ?

Pourquoi, après le nombre 9, on n'écrit pas dix avec le chiffre 0 et le chiffre 1 (01)?

Pourquoi 10 (une dizaine et zéro unité) ne se dit pas dix zéro ?

Pourquoi le nombre 584 (centaines, dizaines, unités) ne s'écrit pas 485 (unités, dizaines, centaines) ?

Les signes "+", "-", "x" n'expliquent rien.

Le chiffre de la retenue n'explique rien.

Pourquoi 100 = 1 ?

 

 Un exemple

Dans la classe, l'enseignant aborde la retenue :

Je vous laisse trouver les explications...

C'est abstrait.

Avec l'apprentissage de la numération, la retenue, ce sont les élèves qui la découvrent !

addition_retenue_002

Dans l'addition 25 + 36, il y a 5 dizaines.

Dans le résultat 61, il y a 6 dizaines.

Sarah a entouré les dix croix des 5 + 5 unités en faisant un paquet supplémentaire :

c'est la retenue !

Il reste une croix toute seule.

25 + 36 = 61 : Soixante et un

 

Cœur de la numération

La numération et les opérations sont imbriquées.

 

 Numération

Le principe de la numération, c’est d'entourer (en bleu) les objets (croix) en fonction de la base.

Puis d'entourer les paquets formés toujours avec la même logique (en changeant de couleur à chaque niveau - rouge puis vert).

Le tableau des résultats se remplit à l’envers.

En dessinant les croix (unités) et les paquets (dizaines, centaines, mille) de différentes couleurs, les choses sont concrètes.

L’élève associe les chiffres positionnés à ce dessin.

Ensuite, il associera les mots à ces chiffres positionnés et ce dessin.

La numération avec les différents niveaux  des paquets permet également la compréhension des puissances.

 

 Extra-terrestre ou robot = nombre de doigts

L'extra-terrestre (ou le robot) compte avec ses doigts.

Cela permet de transposer la logique.

 Paquets, croix, couleurs, tableau (codage)

Les hommes ont 10 doigts.

Ils comptent par 10 !

numeration_dizaines1

 Numération

 Niveau 1 - bleu 

Avec des extra-terrestres ou des robots (comptez les doigts) !


On entoure les croix en  bleu  toujours de la même façon (la même logique) pour faire des paquets.

On s'arrête quand ce n'est plus possible.

bases_niveau_1

 Numération

 Niveau 2 - rouge

Etape très importante pour la compréhension de la numération.

 

On entoure les croix en  Bleu puis on entoure les paquets  Bleu  en  rouge  toujours de la même façon (la même logique).

On s'arrête quand ce n'est plus possible.

bases_niveau_2

 Numération

 Niveau 3 - vert

 Bleu ,  rouge ,  vert ... avec la même logique.

Et on comprend le tableau :

paquets de plus en plus gros vers la gauche

Remarque : on finit toujours par revenir à la base 10.

bases_niveau_3

Tableau du nombre

Argumentation

Expliquer le fonctionnement de la numération est la priorité.

Offrir une représentation graphique aux élèves est incontournable.

Faire travailler les élèves dans plusieurs bases leur permet de mieux comprendre les choses (transposition).

Cela permet d'arriver au niveau 2 et 3 plus facilement puisqu'il y a moins de données dans les paquets.

Le résultat (nombre et couleurs des paquets) est ainsi plus visible.

Le fait de voir les élèves dessiner les paquets permet de vérifier leur compréhension.

Au cours de l'année de CP, de plus en plus d'élèves seront à l'aise si cette activité est régulièrement menée.

Cela doit être repris au cycle 3 (avec les puissances) car c'est fondamental.

Vidéo

 

2 min. 50 s

 Tableau à l'envers !

A l'envers !

Naturellement, et c'est logique, les enfants ont tendance à penser qu'il faut remplir le tableau des résultats en commençant par les croix, puis les paquets de plus en plus gros.

Il faut faire comprendre qu'on remplit à l'envers.

C'est la clé de la compréhension de l'écriture de notre numération.

numeration_envers_01

L'élève a bien compris (croix, paquets bleus, paquets rouges, paquets verts) mais il a rempli le tableau à l'endroit (du plus petit vers le plus grand !)

 

numeration_envers_02

 Décodage

 

Ce que l'on sait faire dans un sens (codage), on doit être capable de le faire dans l'autre sens (décodage)

C'est fondamental !

Les enfants cherchent à remplir un paquet rouge !

On se sert des erreurs des enfants pour faire progresser la compréhension :

Il y a ceux qui mettent des croix...
Il y a ceux qui mettent un paquet bleu...
Il y a ceux qui mettent des paquets bleus mais pas avec la bonne quantité.

On remplit, un peu plus tard, un paquet vert

base puissance 3

Quand les enfants sont à l'aise, ils sont heureux car ils savent qu'ils ont compris !

decodage_001

Au CE1, les élèves remplissent un paquet noir (base puissance 4). Toujours avec la même logique.

Dans le paquet noir, on met des paquets verts (dans la bonne base = nombre de doigts).

Dans les paquets verts, on met des paquets rouges (dans la bonne base = nombre de doigts).

Dans les paquets rouges, on met des paquets bleus (dans la bonne base = nombre de doigts).

Dans les paquets bleus, on met des croix (dans la bonne base = nombre de doigts).

Encore une fois, les manipulations/les dessins sont plus faciles avec la base 3 ou 4.

 Dessiner les nombres

Etape importante !

Au début de l'apprentissage, les élèves devaient entourer les croix pour faire les paquets bleus, rouges et verts (codage) et remplir le tableau du nombre à l'envers.

 

 

Pour dessiner les nombres, il faut partir du tableau et dessiner les paquets :

Les élèves font la relation entre les chiffres du tableau (position) et les unités, dizaines, centaines, mille.

J'écris 417 au tableau. Les enfants doivent dessiner les paquets et les croix.

dessine_nombres

Si un enfant ne sait pas dessiner, cela se voit : c'est qu'il n'a pas encore compris !

Il faut faire référence à la représentation graphique fondamentale : les croix (qui symbolisent les objets), puis les paquets bleus, puis les paquets rouges et enfin les paquets verts.

Il faut vérifier la compréhension du remplissage du tableau (lecture en ligne et en colonne - signification des chiffres)

bases_niveau_3

 Ecrire les nombres avec des chiffres

 

C'est l'enseignant qui dessine les paquets et les croix au tableau. Les enfants doivent écrire le nombre avec des chiffres.

 nombre_01

Si les enfants écrivent 1341, tout va bien !

 Position

Les couleurs, les paquets et les croix, les chiffres, le tableau et la position des chiffres sont étroitement liés.

Peut-on remplir le tableau ?

Oui !

La couleur des paquets et les croix renseignent sur la valeur des représentations graphiques.

Il y a 2 mille, 4 centaines, 3 dizaines et 5 unités.

Peut-on remplir le tableau ?

Non !

L'absence de couleurs des paquets ne renseignent pas sur la valeur des représentations graphiques.

Par contre pour la représentation croix, on sait. Il y a 5 unités.

Peut-on remplir le tableau ?

Oui !

La couleur des chiffres renseignent sur la valeur des mille, centaines, dizaines, unités.

Peut-on remplir le tableau ?

Non !

L'absence de couleurs des chiffres ne renseignent pas sur la valeur des chiffres.

Peut-on dessiner le nombre ?

Oui !

Les chiffres sans couleurs sont positionnés.

On sait combien il y a de mille, de cents, de dizaines et d'unités.

On peut faire le dessin du nombre.

 Après !

Dans un sens !

Avec les paquets, on est dans le concret : on voit comment cela fonctionne :

On ajoute une croix...

Quand les élèves font eux-mêmes le paquet supplémentaire, c'est qu'ils ont compris !

avant_apres

 Avant !

Dans l'autre sens !

Avec Avant, c'est plus compliqué (appel à la soustraction : on enlève une croix).

C'est là où on introduit l'ouverture d'un paquet pour pouvoir récupérer des croix et continuer !

(Passage 20 à 19 par exemple)

La manipulation 'avant 1000' ne doit pas vous faire peur !

Elle permet de renforcer la compréhension de la numération.

avant_apres_02

 Combien de mots ?

Il y a 1 ou 2 chiffres dans les nombres de 0 à 69. Le nombre de mots est variable.

Les 'gentils' : le nombre de mots est identique au nombre de chiffres.
Par exemple : 4 - quatre ; 17 - dix sept...

Les 'méchants' : le nombre de mots est inférieur ou supérieur au nombre de chiffres.
Par exemples : 10 - dix (zéro non dit) ; la série de 11 à 16 ; 31 - trente et un

Il faut faire compter les mots !

gentil_mechant

Ecrire les nombres avec les couleurs fait prendre conscience aux élèves des difficultés entre le nombre de chiffres et le nombre de mots.

Le nombre 25 se lit avec 2 mots

Le nombre 417 se lit avec 4 mots

Le nombre 6342 se lit avec 6 mots

Le nombre 2008 se lit avec 3 mots...

ecrit_nombres1

Evaluation

Quand les élèves sont à l'aise pour naviguer entre

- le dessin des paquets et des croix,

- l'écriture en chiffres et l'écriture en lettres,

on peut dire qu'ils ont compris la numération.

 Trait = mot

On met des traits (vert, rouge, bleu, noir) pour visualiser les mots, l'absence des mots ou les 'méchants'.

La représentation graphique (paquets/couleurs/traits) permet de comprendre.

Dans l'exemple à droite, on voit bien que le trait bleu et le trait noir sont rattachés :

quatorze c'est dix-quatre (méchant !)

J'avais écrit 3 nombres avec des traits au tableau.

Les élèves devaient écrire les mots.

Ils se sont aperçus des difficultés de la numération :

- 1 trait vert : obligation d'écrire 'mille'

- 1 trait rouge : obligation d'écrire 'cent'

- 2 traits bleus : soixante-dix ou quatre-vingt

- 3 traits bleus : obligation de 'quatre-vingt-dix' mais pas  'quatre-vingt-onze'

- 1 trait bleu/noir : 11 à 16

- pas de trait : zéro et pas de mot !

 Chiffres muets = chiffres barrés

Pour l'apprentissage de la lecture, on doit barrer les lettres muettes.

Pour la compréhension de la lecture des nombres, on doit également barrer les chiffres muets.

Ainsi la logique dans les apprentissages est renforcée.

chifre_muet

Les zéros dans les nombres ne se prononcent pas (le zéro tout seul, oui !)

Les 1 de cent et de mille non plus !

Remarque : dans 901 000, par exemple, là on prononce le 1 de mille.

On doit barrer également le nom des cases que l'on ne prononce pas (dans la photo ci-dessous c'est 'millions').

Tout ce qui aide à la compréhension est le bienvenu !

 

 Zéros !

On dessine ce nombre au tableau :

nombre_02

Les enfants écrivent : 24

Ils n'ont pas faux : il y a bien 2 paquets verts et 4 croix : ils sont aussi heureux que les romains !

Mais nous, nous utilisons une numérotation de position.

Si on enlève les couleurs, le 24 devient 24 !

Dans la classe, 2 enfants avaient écrit 2004

On a confronté les résultats : pour une fois, la majorité n'avait pas raison !

 70 80 90

Ce n'est pas la compréhension du nombre de paquets qui pose problème.


Ce sont les mots employés (deux ou trois mots pour 1 chiffre)

 

70 fait appel à l'addition
80 fait appel à la multiplication
90 fait appel à la logique de 70 et de 80

 

On transpose la logique


- au lieu de soixante on prend trente...
- au lieu de quatre on prend trois...

 

Et les élèves comprennent très bien !

comprendre_70_80_90

 Cases

 unités simples - mille - millions - milliards !

 

Au CE 1, une fois que la numération est bien en place, on doit passer aux milliards pour faire bien comprendre tous les mécanismes :

Les enfants ont du mal à se représenter le nombre en terme de quantité (nous aussi !).

Le fait d'imaginer une succession de paquets de plus en plus gros ne leurs pose pas de problème.

De plus, ce n'est pas difficile de le lire (en tous les cas, c'est beaucoup moins complexe que les 70 et 90 !)

milliards

On parle de 4 cases avec des centaines, dizaines et unités dedans.

Le fait d'introduire les millions et les milliards en plus des mille permet de mieux comprendre.

NB : les 4 cases seront toujours visibles au CE1 pour faciliter la compréhension (le concret).

L'élève, en dessinant les cases (encadrer les chiffres par 3) à partir de la droite, prouve qu'elle a compris.

Puissances

Se servir de la numération pour expliquer les puissances.

Expliquer le puissance zéro = 1

Base trois

Paquet vert

Bleu - rouge - vert

Les croix ont été entourées trois fois.

Trois puissance trois

33 = 3 x 3 x 3 = 27

Base trois

Paquet rouge

Bleu - rouge

Les croix ont été entourées deux fois.

Trois puissance deux

32 = 3 x 3 = 9

Base trois

Paquet bleu

Bleu

Les croix ont été entourées une fois.

Trois puissance un

31 = 3

Base trois

croix seul (unité)

La croix a été entourée zéro fois.

Trois puissance zéro

30 = 1

Notion de variable

Avec le langage informatique LOGO

Offrir des solutions concrètes pour faire comprendre la notion de variable est fondamental.

 

Expérience avec le langage Logo au CM

 

Cœur des opérations

La numération et les opérations sont imbriquées

 

On se sert des apprentissages de la numération (paquets/couleurs) pour faire comprendre le sens des opérations et les mécanismes.

Les mécanismes des opérations, c'est juste des paquets ou des croix en plus ou en moins !

Les manipulations mettent en évidence la compréhension des élèves.

 Cœur des opérations au CE1

Numération et addition dessinée au CE1

 

1 min

Numération et soustraction dessinée au CE1

 

1 min 40

Numération et multiplication dessinée au CE1

1 min

 Additions dessinées

Les enfants dessinent les paquets et les croix.

Le dessin donne le résultat.

Cela se voit.

Faire travailler les élèves dans le concret !

Les élèves en difficulté ont besoin de points d'appui.

additions

 Découverte de la retenue

Découverte de la retenue

Les élèves dessinent les nombres (paquets bleus et croix)

25 + 36

Ils ne pensent pas à faire le paquet supplémentaire !

 

On compte les paquets bleus et les croix.

Sur la photo à droite, on trouve 5 paquets bleus et 11 croix.

On vérifie avec la calculatrice. 25 + 36 = 61...

 

Problème !

On fait appel à l'intelligence !

Un grand plaisir pour ceux qui trouvent...

addition_retenue_002

Tout fonctionne par dix.

Dix paquets bleus font un paquet rouge.

La manipulation met en évidence la retenue !

additions_retenue

Question : doit-on se contenter de cette représentation ?  -->

 Calcul mental et complément à 10

Avant de faire calculer les nombres mentalement en utilisant le complément à 10, il faut d'abord travailler en dessinant puis en écrivant pour que la méthode se mette bien en place.

Concret puis abstrait !

 Soustractions dessinées

Le dessin de l'élève met en évidence sa compréhension de la soustraction (on enlève).

soustractions

Il fallait enlever 2213 à 3254. L'élève a d'abord barré les paquets. Ensuite, j'ai effacé les paquets et les croix barrés pour rendre le résultat plus visible.

Vous pouvez voir, sur la photo, que l'élève a commencé par barrer les paquets verts (mille) : c'est naturel. L'apprentissage fera que, plus tard, les élèves devront commencer par les unités.

Erreur :

si l'élève dessine les deux nombres (234 et 122), il fait une addition (il ajoute !).

 Multiplications dessinées

Multiplication : plusieurs fois la même chose !

multiplications

Là encore, si l'élève dessine 231 et 3, il fait une addition.

 Multiplications à retenues

On aborde la multiplication (avec retenue) au CE1.

Ils dessinent les nombres (mille, centaines, dizaines unités).

Puis ils travaillent sur les paquets supplémentaires en commençant par les unités (tout marche par 10 !)

 

La représentation graphique permet de visualiser les retenues : les paquets supplémentaires.


Le dessin donne le résultat.

Quand l'élève a compris, le calcul est bien sûr la méthode la plus rapide.

multiplications_retenue

 Soustractions à retenue

L'élève ouvre le paquet rouge pour effacer un paquet bleu.

Il faut vraiment faire manipuler les enfants de cette façon là, avant de les confronter aux opérations calculées.

Il faut ouvrir un paquet et on récupère les 10 objets.
Ensuite on enlève.

soustractions_retenue

 Doubles

Avec le dessin des paquets, tout s'éclaire !

Le double, c'est aussi la multiplication par 2.

La compréhension acquise, on travaille plutôt le calcul mental : l'objectif c'est de conduire les élèves vers l'abstraction !

Au début, on ne cherche pas à faire avec des retenues.

 Moitiés

On partage !

La moitié, c'est aussi la division par 2.

On commencera par des chiffres pairs.

Les moitiés des unités, des dizaines, des centaines, des mille impairs seront abordées au CE1.

 Cœur des problèmes

 

Cœur des problèmes

 Les affichages

 Les représentations graphiques sont au cœur de l'apprentissage

 

 Remarques

 

A chaque nouvelle étape, il faut toujours donner du temps aux élèves pour qu'ils puissent trouver les solutions eux-mêmes.

La classe, c'est 25 cerveaux !

Une fois que l'enfant a compris, on peut passer à l'étape de l'abstraction.

On constate, chez une minorité d'élèves, qu'il faut attendre le milieu de l'année du CE1 pour que tout se mette vraiment en place. Le cycle 2 : c'est CP & CE1 !

 

 

 

 Conclusion

 

Un enseignement global, scientifique et cohérent

La numération et les opérations sont imbriquées. L'une sert à l'autre.

La priorité, c'est de faire comprendre aux élèves le fonctionnement de la numération avec une représentation graphique.

Puis il faut se servir de la numération pour expliquer les opérations.

Les manipulations (dessin des nombres et opérations) mettent en évidence la compréhension des élèves.

Les représentations graphiques qui expliquent les concepts fondamentaux doivent être au cœur des apprentissages.

Pour les élèves en difficulté, ces fondamentaux doivent être présents même au cycle 3 : soutien par les élèves qui ont compris.

 

 

Méthodologie en début de CP

 

Photos math CP        Photos math CE1          Vidéos

 

 

Précédente Accueil Remonter Suivante

Puissances